– Découvrez toutes les beautés

 d’une région riche en histoire et en patrimoine –

Barneville Carteret

En 1965, les villages de Barneville et Carteret ont été fusionnée pour devenir aujourd’hui la ville que nous connaissons.

Barneville Carteret vous offre diverses opportunités durant votre séjour: journée à la plage, visite des églises, randonnée pedestre, pratique de la voile sportive, du golf ou encore de l’aviron…

Depuis le port de Barneville Carteret de Pâques à octobre, vous pouvez partir à la journée vers les îles anglo-normande (Guernesey, Jersey, Aurigny, Sercq et Herm), toutes les informations sont disponible sur www.vedettesducotentin.com

Sortosville en Beaumont

Notre partenaire, la maison du Biscuit se situe à 6km de Barneville Carteret. Cette Biscuiterie familiale a un savoir faire artisanal depuis 5 générations, est ouverte tous les jours (sauf en janvier) de 8h30 à 19h. 

Cette biscuiterie, au décor d’époque 1900, vous propose également une épicerie fine sur 600m², offrant plus de 3500 références de produits artisanaux d’ici et d’ailleurs.

http://www.maisondubiscuit.fr/fr/

Port-Bail : sur les traces d'un glorieux passé

Programme sur demande à l’Office de tourisme : 26, rue Philippe Lebel 50580 Port-Bail

02.33.04.03.07

http://www.portbail.fr/

Petit port de pêche tranquille et sans histoires. Voilà l’impression qui se dégage des rues de Port-Bail. 

Pourtant, plusieurs indices vous laissent présager d’un passé riche en rebondissements. Durant l’antiquité, cinq voies romaines reliaient le site à Valognes, Coutances et même… Jersey.

L’île, qui n’en était pas encore une, a été séparée du continent bien plus tard. Port-Bail était alors une agglomération d’importance ou transitait le lucratif commerce de l’étain. 

Derrière l’actuelle mairie, un curieux bâtiment confirme cette hypothèse : un baptistère à piscine hexagonal de surcroît, remonte au 5ème siècle. A cette époque, le baptême par immersion restait une fête pascale célébrée uniquement par l’évêque. Ainsi, la ville aurait abrité un évêché dans les premiers temps de la christianisation, avancent les historiens.

Dix siècles plus tard, le port se distingue encore pendant la guerre de Cent Ans au travers de l’église Notre-Dame. Les soldats appréciaient son emplacement stratégique, juste à l’entrée du havre. 

De cet épisode militaire, l’édifice religieux conserve un clocher fortifié avec créneaux et mâchicoulis, des ouvertures permettant de jeter des pierres et de l’huile bouillante sur les assaillants. Attention à votre tête quand vous passez en dessous !

Moulin à vent du Cotentin

Ouvert de février à novembre : le mercredi, samedi et dimanche de 14h à 18h.

Vacances scolaires : tous jours sauf le lundi, de 14h à 18h.

Juillet et août : tous les jours de 11h à 12h30 et de 13h30 à 19h.

23, rue La Lande 50580 Fierville-les-mines

02.33.53.38.04

www.cotedesisles.com

Le vent souffle sur la colline. Au sommet, le moulin tourne fort. Trop fort. Vous réveillez Henry, assoupi au milieu des sacs de grains. En quelques geste sûrs, il réduit les ailes du moulin et rétablit la situation. Eh oui, Henry est un meunier, un vrai. 

Dans son moulin du 18ème siècle, il charge, écrase, tamise et ensache pas moins de dix tonnes de farine par an. Avec humour et malice, il vous présente son quotidien. 

Sous le toit, rotatif à trois cent soixante degrés pour suivre le vent, vous trouvez la meule. Battant la cadence tel un métronome, le fer carré frappe l’auge et précipite les grains entre les deux énormes disques de silex. Un Tintement de cloche s’ajoute au vacarme ambiant. Il n’y a plus rien dans la trémie. 

Henry remet du grain, sinon les meules vont tourner à vide et s’échauffer. Dans un moulin, la moindre étincelle est désastreuse … A l’étage inférieur, des tamis séparent la farine du son et du remoulage qui glissent dans des sacs spécifiques. En tendant l’oreille, vous percevez le chuintement de la farine qui coule dans son conduit. 

De retour au rez-de-chaussée, Henry hume sa production. Elle n’a qu’une petite odeur de brûlé. Ouf ! Il a eu chaud. Il ferait bien une petite sieste pour se remettre de ses émotions.

Musée du Vieux Château : Juillet et Août

Place le Marois, 50260 Bricquebec

02 33 52 24 49

Intérieur normand, poteries, costumes, … Vestiges de l’ancienne église romane, parchemins, sceaux, fossiles, minéraux. Collection numismatique, différentes sculptures par Armand Levéel, plan cadastral « 1782 ».

Le Mont Saint-Michel

Le Mont Saint-Michel se situe à 120km de Barneville Carteret, au milieu de la baie, accueille chaque année près de 3,5 millions de visiteurs, pèlerins ou simples touristes.

A l’entrée de cette cité médiévale, l’ancien Corps de Garde des Bourgeois, face aux canons, abrite l’office de tourisme. Les lieux de visite du Mont Saint-Michel sont : le chemin des remparts, en passant la porte du Boulevard, puis celle du Roy munie d’un pont-levis, vous rencontrez la Grande Rue avec ses musées, ses commerces et ses maisons du XV et XVI ème siècles (le passage du pont-levis conduit également sur votre droite, au chemin des remparts); l’Eglise Paroissiale, petit édifice du XV et XVIème siècles est dédiée à Saint-Pierre, patron des pêcheurs; enfin, l’ascension du Grand Degré est un prélude à la Merveille et à la visite de l’Abbaye.

Après avoir admiré l’Abbaye, vous pourrez contempler la beauté incomparable de la Baie en descendant le chemin des remparts, ou en choisissant le chemin de ronde, sur votre gauche, jalonné de petits jardins, auquel vous avez également accès par le porche des Fanils.

 

Liens utiles

Vous souhaitez connaître les horaires de marée: http://maree.info/38